Dessinatrice et sérigraphe

Figure

Du quotidien au rêve

J’aime représenter le quotidien. Et quand vient s’y glisser une personne, elle devient pour moi le héros de cette vie de tous les jours. Ce qui m’intéresse, ce n’est pas de représenter le réel. Cela un appareil photo le fera bien mieux et c’est un de mes outils d’ailleurs pour m’en approcher. Ce que j’essaye, c’est de montrer les sensations, les rêves, les émotions. Cela passe par des changements d’échelles, des couleurs irréelles, ou juste un cadrage particulier. Ce n’est pas une recette, c’est une impression au moment de dessiner, que j’essaye de transcrire.

J’aime énormément représenter l’amour. Et ce qui le traduit, les câlins. Cela peut paraître assez étonnant de traduire par le dessin la notion du toucher et du contact humain. Mais c’est vraiment quelque chose que j’aime faire. Cela donne un univers plutôt doux et poétique.

Grâce à ce thème d’autres sentiments s’expriment, la confiance, le respect, l’amitié, la gratitude, bref pleins de jolis sentiments qui font qu’on m’appelle souvent bisounours ! Mais ce que j’aime voir dans le monde, ne m’empêche pas d’en voir certains éléments moins confortables et de les interpréter aussi.

Ces petites choses importantes

Il y a des fois des dessins qui illustrent une prise de partie, ou du moins un questionnement. Certaines images qui peuvent amener une réflexion, voir un débat. Parfois déranger, même si ce n’est pas mon but. Je représente, je documente en un sens, la diversité du réel. Et parfois certains en seront heurté.

La plupart de temps néanmoins, je préfère traiter ces sujets avec la bd, qui permettra de mieux s’exprimer et d’aller plus en profondeur sur ces sujets qui souvent me tiennent à cœur.

Dans tous les cas, je dessine pour apaiser et pas pour provoquer. Pour illustrer et pas pour juger. Le dessin est cette petite fenêtre sur le monde, ma petite ouverture qui me sert à le comprendre.

Technique utilisée

Mon médium favoris et l’encre aquarelle et l’encre de chine pour le noir. Je les utilise avec des plumes, des colas-pen, automatic-pens ou tire-ligne (divers outils de calligraphie et de dessins techniques) et avec des pinceaux.

Mais je me sers aussi beaucoup de la photo pour documenter voir décalquer, de ma tablette lumineuse, d’une tablette graphique avec les logiciels procreate et de gimp sur ordinateur. Bref beaucoup de technologie au service d’un dessin principalement manuel !

Aujourd’hui la plupart de ma production est libre. J’imprime en sérigraphie ou je fais faire des sorties imprimantes que je vends dans ma boutique à Lyon 1er, 63 montée de la grande côte.

Mais je rêve de travailler pour la presse et l’édition ! Si vous êtes un professionnel voici le lien de mon portfolio : n’hésitez pas à me contacter !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *